Petits Potins Cousus Main

mardi 23 avril 2019

Sculptures animalières et végétales. ....

 

Elle est Canadienne, son travail de sculpture est un mélange de naturalisme et de surréalisme. Elle se nomme Ellen Jowett

 

Ellen-Jewett-sculptures-13   c376cc8a5a64423b4e4d5d42b2e2b5baSculptures-animales-et-végétales-de-Ellen-Jewett-06    Sculptures-animales-et-végétales-de-Ellen-Jewett-05

Sculptures-animales-et-végétales-de-Ellen-Jewett-04   Sculptures-animales-et-végétales-de-Ellen-Jewett-03

Sculptures-animales-et-végétales-de-Ellen-Jewett-01   Sculptures-animales-et-végétales-de-Ellen-Jewett-10

Sculptures-animales-et-végétales-de-Ellen-Jewett-09   Sculptures-animales-et-végétales-de-Ellen-Jewett-08

Sculptures-animales-et-végétales-de-Ellen-Jewett-07 (1)   Ellen-Jewett-sculptures-13

 

Posté par Dominik76 à 08:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 14 avril 2019

Amour du fil ....

 

 

Bravo à Martine qui a donné la bonne réponse et qui gagne donc l'entrée gratuite au salon "l'amour du fil". Merci Martine pour votre fidélité. Je vous contacte en privé. 

 

Posté par Dominik76 à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 10 avril 2019

Les quatre éléments ..... Kimonoshima

 

Je vous propose de découvrir un élement du travail de Marie Pourchot, artiste textile francaise, réalisé en 2013. Un travail textile porté et dansé pour exprimer une profonde réflexion sur les éléments au Japon, leur beauté au calme, leur énergie quand ils se déchainenent et l'impuissance des hommes à en maîtriser les effets. Un travail consécutif à la catastrophe naturelle de Fukushima en 2011.

Profitez de cet autre lien sur Marie Pourchot pour découvrir l'ensemble de son travail.

 

Posté par Dominik76 à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

lundi 8 avril 2019

Rdv au Salon Pour l'amour du fil à Nantes....

Bonjour, 

Cette année, j'aurais peut être le plaisir de rencontrer quelques une d'entre vous au Salon "Pour l'amour du fil", à Nantes

Je serais Mercredi après midi, au coin des blogueuses de ce salon pour discuter, broder ensemble et passer un agréable moment .... accompagnée de Laurence Hesry, alias Losri.

Pour feter cette invitation, j'ai une entrée à vous faire gagner.

Je vous propose de répondre à cette question ; En quelle année ai-je débuté ce blog ? La réponse la plus prochede la bonne année sera la gagnante et si vous êtes plusieurs, je ferai un tirage au sort.

Alors, écrivez votre réponse en commentaire de ce post avant ce samedi 13 avril. 

Et en attendant de venir au salon, une petite visite sur le site de "l'Amour du Fil" s'impose pour voir ce qui vous y attends, ainsi que sur le site de Quiltmania pour les nouveautés.

PUB PAF 2019 FR

Posté par Dominik76 à 14:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

samedi 23 mars 2019

Rouen, Le temps des collections ... VII

La réunion des musées de Rouen organise depuis le 7 décembre 2018 et jusqu'au 19 mai 2019, la septième édition du temps des collections. 

Cette édition a pour thème la mode et le textile : Tissus, costumes, bijoux et plus encore. FASHION ! en est l'intitulé.

De l'antiquité, à nos jours, de nombreuses pièces y sont présentées. 

Les expos s'organisent ainsi : 

- Musée des Beaux Arts  - Elégantes et Dandys romantiques

- Musée de la Céramique - Vous avez dit bijoux ?

- Musée le Secq des Tournelles - Paco Rabanne, metallurgiste de la mode

- Musée des Antiquités - Belles d'Egypte

- Musée de la Corderie Vallois à Notre Dame de Bondeville - Du coton et des fleurs : textiles imprimés en Normandie

- Fabrique des savoirs à Elbeuf - Drap de Laine, de l'utile au sublime

Tous ces musées sont gratuits .....

 

Vous pourrez trouver des renseignements complémentaires sur 

musees-rouen-normandie.fr

Sur FB, Twitter et Instagram RMM_Rouen

 

Posté par Dominik76 à 06:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


mardi 19 mars 2019

Femmes du commun aux ouvrages hors du commun ........ 8

Aucune certitude concernant l’auteure de cette broderie qui aurait été produite dans un hôpital psychiatrique près de Manchester aux USA. Le nom Bridget Cronnin ainsi que la date 1902 sont brodés à plusieurs endroits.

CRONNIN-Bridget-

 

C'est avec cette broderie que se termine la série. J'espère que vous serez tombés sous le charme de ces ouvrages et de leurs auteures.

Merci à celles qui se sont expriméees au fil des posts, merci à ceux et celles qui le feront. 

Posté par Dominik76 à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 15 mars 2019

Femmes du commun aux ouvrages hors du commun ..... 7

Née d'une famille de paysans, dans la Lozère, en France en 1890, Marguerite Servins manifeste des troubles schizophréniques à 41 ans. Elle est admise définitivement à la site de ces crises à l'hôpital psychiatrique de Saint Alban.

Treize années plus tard, elle commencera à dessiner, faire de l'aquarelle et broder.

Pour les broderies, elle utilisera des morceaux de chiffons, des draps comme support et déchiquettera d'autres chiffons de différentes matières coton, soie, laine, .. pour se constituer des palettes de couleurs de "fils". 

Son oeuvre majeure est une robe de mariée, destinée à un jour de noces imaginaire... Elle décèdera en 1957, deux ans après avoir cesse toutes activités créatives.

3d54eb441496f74e23c8fb684d4579ad

oeuvre_Sirvins     téléchargement

Posté par Dominik76 à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

lundi 11 mars 2019

Femmes du commun aux ouvrages hors du commun ...... 6

En 1948, une jeune femme de 28 ans, est internée à l'hôpital de knoxville , Tennessie. Une ancienne infirmière s'est souvenue de cette jolie jeune femme rousse au teint pâle, incarcérée plus qu'hospitalisée, compte tenu des conditions de soins dans les hôpitaux psychiatriques de l'époque. Son mari et ses voisins trouvaient son comportement menaçant. Son dossier médical étant quasi-perdu, nous n'en saurons pas plus. Elle est "connue" sous le pseudonyme de Myrllen.

Durant Sept années, après avoir obtenu une aiguille à coudre et des ciseaux emoussés, elle va déchiqueter des chiffons pour se créér une palette de fils de couleur à  partir desquels elle va créer plusieurs vêtements brodés d'images et de textes.  Dédaignée par le personnel de l'hôpital "Elle coud sans but,    ......n'est pas productive.",  ces ouvrages comme son dossier, ont été pour la plupart perdus. 

Il ne resta aujourd'hui que deux pièces, un foulard et un manteau. 

Voici le manteau brodé de nombreux points et de façon très créative afin de donner vie et réalisme aux éléments brodés comme la texture de cheveux, le grain du bois , .....

 

manteau 1

 

 

images (7)       images (9)

images (10)      images (12)

Posté par Dominik76 à 11:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 6 mars 2019

Femmes du commun aux ouvrages hors du commun ...... 5

La patiente Adélaîde V Hall venait d'une famille de 8 enfants. On ne connait pas vraiment les raisons de son internement psychiatrique à l'hôpital Saint -Elisabeth de Washington (1918). Elle aurait souffert de mélancolie, de dépression, de troubles bipolaires, de délires et d'hypochondrie...

Née dans une famille pauvre, sa mère meure alors qu'elle est toute petite. Sa soeur ainée prend en charge la maisonnée mais rapidement la quitte pour fonder sa propre famille. Adélaîde, encore petite, se retrouve à assumer cette charge.

Les autres frères et soeurs ne semblent pas occuper un rôle important dans son enfance, sauf une autre soeur qui partage son lit avec elle et son père alcoolique. Elle a affirmé avoir eu des relations sexuelles avec son père.

Quand Adélaîde a 13 ans, sa soeur ainée l'emmène vivre avec elle. Elle y deviendra amoureuse de son beau-frère. On sait qu'elle aura des relations avec des hommes mariés, qu'elle sera infectée par la Syphilis et qu'elle n'aura pas d'enfants.

Sur cette pièce de crochet apparaissent des figures identifiées par des lettres et des chiffres collées. Il y a également d'autres éléments non textiles, une sorte de coquille d'oeuf placée sur la tete d'un personnage avec des organes génitaux bien en vue. Elle a appris  coudre et à confectionner des robes.

adelaide

 

Posté par Dominik76 à 12:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

samedi 2 mars 2019

Femmes du commun aux ouvrages hors du commun ...... 4

Cette broderie du 19ème Sciècle est unique en son genre. Elle est la confession d'une jeune fille anglaise qui raconte sa jeunesse de façon austère et poignante. 

Née en 1813, de parents ouvrier et enseignant dans une école caritative,  Elizabeth Parker vit dans cette famille de 11 enfants jusqu'à ses 13 ans. Puis elle entre en service en tant que gardienne d'enfants. Elle décrit alors les épreuves qu'elle a du surmonter, ses faiblesses et ses péchés. Ses employeurs la traite "avec une cruauté trop  horrible pour en parler". Son désespoir ne fait que croître et elle songe à se suicider. "De quelle manière puis je me tourner, où dois je fuir pour trouver le seigneur, misérable que je suis, ...... ce qui va devenir, ce que je vais devenir." Le texte s'arrête brusquement ....

Ses écrits sont minutieux.  Ses lettres formées par de petits points de croix au fil rouge vif sur toile de lin démontrent son habileté à broder. Le contenu de son texte qui forme un échantillonneur révèle l'etat psychologique désespéré de cette jeune fille.

Toutefois, des recherches ont permis de découvrir qu'elle n'était pas morte jeune et seule. Tout comme sa mère, elle est devenue enseignante à l'école de charité d'Ashburham, dans son village d'origine. Dans les années 1850, elle a pu s'installer dans les hospices du même nom où elle a vécu jusqu'à son décès le 10 avril 1889. Elle ne s'est jamais mariée et n'a pas eu d'enfant amis elle a élevé la fille d'une de ses soeurs jusqu'à ce que celle ci atteigne ses 20 ans. Elizabeth aurait donc vécu entourée de sa famille, dans de bonnes conditions.

2006AP1012_jpg_ds

téléchargement (1)     téléchargement (3)

téléchargement

 

Posté par Dominik76 à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :